Responsive image
The first annual meeting of the FPPN was held from March 31 to April 1, 2022, at Sciences Po Paris.
Les premières rencontres annuelles du FPPN a eu lieu du 31 Mars au 1er Avril 2022 à Sciences Po Paris.
Responsive image

FRENCH PUBLIC POLICY NETWORK

1ère Rencontre annuelle (31 Mars/1er Avril 2022) - Sciences Po Paris

Le FPPN, réseau qui se donne pour objectif de promouvoir et développer les recherches sur les politiques publiques en France, a lancé un appel à communication du 17 janvier au 16 février pour ses premières journées d'études. Celles-ci ont eu lieu les 31 mars et 1er avril 2022 à Sciences Po Paris. L'objectif de ces journées fut double : faire un point sur l'actualité des travaux de sciences sociales français sur les politiques publiques et aborder les enjeux soulevés par leur internationalisation. Il fut moins question ici de s'interroger sur une "French Touch" que de définir les conditions permettant une meilleure contribution des travaux français aux débats internationaux dans le champ des politiques publiques. 

Le premier objectif de cette journée était de s’interroger sur la façon dont la mise à l’ordre du jour des problèmes contemporains tels que le changement climatique, le COVID, les inégalités, les migrations, les nouvelles crises, etc. caractérisés à la fois par leur complexité, leur degré élevé d’incertitude, leur dramaturgie parfois eschatologique, les controverses qui entourent leur définition nous poussent à redéfinir nos approches, nos concepts et nos méthodes pour saisir des processus de fabrique et de mise en œuvre des politiques publiques beaucoup plus instables, faites de solutions changeantes et de volte-face gouvernementaux, de non décision, de reconfiguration d’acteurs, d’effets inattendus, de quête d’une légitimation politique, etc. A l’heure où la plupart des approches présentes dans le champ des politiques publiques ont été développés dans les années 1990 et 2000 pour saisir des formes relativement classiques de dynamiques de politiques publiques, il s’agit d’appeler à des communications ouvrant de nouvelles perspectives conceptuelles et méthodologiques dans le champ des politiques publiques.

Le deuxième objectif était une invitation à définir les conditions d'une contribution accrue des travaux français aux débats internationaux. Les travaux français n'ont eu de cesse, au cours des dernières années, de s'internationaliser : ils s'appuient, de manière quasi systématique, sur des références internationales, notamment américaines et les principaux manuels font la part belle aux auteurs anglophones ; ils sont publiés de manière croissante dans les revues internationales du champ. Pour autant, lorsque l’on regarde les auteurs et références mentionnés dans les manuels en anglais, on se rend compte que leur visibilité reste bien trop limitée. Ceci nous invite à identifier et comprendre les obstacles qui freinent la reconnaissance et l'exportation des travaux français. Parmi ces obstacles, nous proposons de discuter de la façon dont nous comprenons les travaux anglo-saxons et se demander s’il n’existe-t-il pas ainsi une série de malentendus qui se sont parfois installés dans notre importation d'approches dont le causalisme ou le positivisme sont assez éloignés des usages plus constructivistes, multi-causaux et qualitatifs qui en sont fait dans les travaux français ? Nous proposons d’aborder également la façon dont les publications internationales (revue, handbook) contribuent ou non à freiner cette internationalisation en étant peu favorable à des travaux empiriques reposant sur des méthodes qualitatives plutôt monographiques ou comparant 2-3 cas tout au plus, et en contribuant ou non à une certaine homogénéisation du champ.

Plus largement, ces premières journées du FPPN furent l’occasion de réfléchir ensemble aux conditions d’une présence accrue des chercheurs et des travaux français dans le débat international.

---------------------

FRENCH PUBLIC POLICY NETWORK

1st Annual Meeting (31th March/1st April 2022) - Sciences Po Paris

The FPPN, a network that aims to promote and develop research on public policy in France, launched a call for papers for its first study days, which were held on March 31 and April 1, 2022, at Sciences Po Paris. The objective of these days was twofold: to take stock of current French social science research on public policy and to address the issues raised by its internationalization. It was less a question of the "French Touch" than of defining the conditions that will allow French research to contribute better to international debates in the field of public policy. 

The first objective of this day was to examine how the agenda of contemporary problems such as climate change, COVID, inequalities, migrations, new crises, etc., characterized by both their complexity and their impact on the environment, can be put on the agenda. These problems are characterized by their complexity, their high degree of uncertainty, their sometimes eschatological dramaturgy, and the controversies surrounding their definition. They require us to redefine our approaches, concepts, and methods, in order to grasp policymaking and implementation that is much more unstable, made up of changing solutions and governmental about-faces, non-decisions, reconfiguration of actors, unexpected effects, and the search for political legitimization, etc. At a time when most approaches in the field of public policy were developed in the 1990s and 2000s to capture relatively classical forms of public policy dynamics, the aim is to call for papers that open up new conceptual and methodological perspectives in the field of public policy.

The second objective was an invitation to define the conditions for an increased contribution of French research to international debates. In recent years, French research has become increasingly internationalized: it relies almost systematically on international references, particularly American ones, and the main textbooks give pride of place to English-speaking authors. It is increasingly published in international journals in the field. However, when we look at the authors and references mentioned in the English-language manuals, we realize that their visibility remains far too limited. This invites us to identify and understand the obstacles that hinder the recognition and export of French work. Among these obstacles, we propose to discuss the way in which we understand Anglo-Saxon work and to ask ourselves whether there is not a series of misunderstandings that have sometimes settled in our import of approaches whose causalism or positivism are quite distant from the more constructivist, multi-causal and qualitative uses made of them in French work? We also propose to discuss the way in which international publications (journal, handbook) contribute or not to slow down this internationalization by not being very favorable to empirical works based on qualitative methods that are rather monographic or compare 2-3 cases at most, and by contributing or not to a certain homogenization of the field.

More broadly, these first days of the FPPN were an opportunity to reflect together on the conditions for an increased presence of French researchers and works in the international debate.

The FPPN Steering Committee

  • Anne-Cécile Douillet, Université de Lille, CERAPS
  • Jean-Michel Eymeri-Douzans, Sciences Po Toulouse - GEAP/EGPA Bruxelles
  • Charlotte Halpern, Sciences Po, Centre d'études européennes et de politique comparée (CEE)
  • Patrick Hassenteufel, Printemps, Université Paris-Saclay (UVSQ)
  • Emmanuel Henry, IRISSO, Université de Dauphine
  • Romain Pasquier, Sciences Po Rennes
  • Renaud Payre, Sciences Po Lyon
  • Anne Revillard, LIEPP, Sciences Po Paris
  • Sabine Saurugger, Sciences Po Grenoble
  • Andy Smith, Sciences Po Bordeaux, Centre Emile Durkheim
  • Philippe Zittoun, LAET-ENTPE, Université de Lyon
We use cookies to ensure the proper functioning of our website and some tracking statistics (Learn more).